Les associations s'insurgent après l'adoption par l'Assemblée nationale d'une ordonnance accordant des délais pour les travaux.